Partie 1. Les acteurs de l’économie

Thème 1 - Quels acteurs créent la richesse ?

Cours de principes fondamentaux de l'économie et de la gestion (Coaching,STMG, BTS, DUT tertiaire, Licence de gestion, Ecoles supérieures de Commerce et de Management, Master, chef d’Entreprise, Entrepreneur, gestion des administrations, gestion des associations, Formation professionnelle...) avec www.SuperProfesseur.com et http://mobile.superprofesseur.com  © Ronald Tintin, Ronning Against Cancer

 

Plan  du cours

*   I. L’activité économique répond à des besoins

*   II. Les acteurs économiques et leurs opérations économiques principales

I. L’activité économique répond à des besoins

Les agents économiques (Cf cours d’Economie sur les agents économiques :http://www.superprofesseur.com/309.html ) ont un grand nombre de besoins, mais la plupart des biens dont ils disposent pour les satisfaire existent en quantité limitée.

A. Les besoins économiques

Un besoin est l’expression d’un manque, d’un sentiment de privation accompagné du désir ou de la nécessité de le faire disparaître.

Les besoins des individus sont nombreux et différents pour chacun (Cf cours de marketing sur les comportements du consommateur : http://www.superprofesseur.com/96.html). Par exemple, un individu qui a faim trouvera des solutions différentes pour répondre à ce besoin. Nous ne désirons pas tous manger les mêmes aliments.

De plus, avec l’évolution des modes de vie, les besoins des individus se diversifient sans cesse.On dit que les besoins sont illimités.

B. Les biens économiques

Les besoins humains sont satisfaits par des biens. En économie, le terme « bien » désigne autant un objet matériel qu’un service de nature immatérielle.

Parmi les biens, on distingue deux types :

*   les biens libres

Un bien libre est fourni par la nature et disponible gratuitement, en quantité illimitée (ex. : l’air que l’on respire, l’eau des rivières).

*   les biens économiques

Un bien économique est un bien ou un service obtenu par le travail des hommes qui le produit. Il existe en quantité limitée.

Il existe deux grandes catégories de biens économiques :

*   les biens matériels (objets tangibles), qui peuvent être durables lorsqu’ils servent plusieurs fois (ex. : un lit) ou non durables lorsqu’ils sont détruits dès leur première utilisation (ex. : les aliments).

*   les biens immatériels (services), qui ne se concrétisent pas par un bien matériel (ex. : le service de transport de courrier assuré par La Poste).

C. La problématique de la rareté et la nécessité de faire des choix

L’élaboration d’un bien économique nécessite différents types de ressources. Celles-ci peuvent être naturelles et, pour certaines, se trouver en quantité limitée dans la nature.

L’obtention de ces ressources entraîne un coût et les financements ne sont pas illimités.

Un bien économique nécessite également de disposer de main-d’œuvre. Or, la quantité de travail disponible dépend du nombre de personnes susceptibles de travailler et ce nombre est limité. Dans ces conditions, les biens économiques sont limités du fait de la rareté des ressources qui contraint les acteurs à faire des choix (par exemple, choix entre produire et échanger).

De même, un ménage qui consomme est confronté à la rareté de ses ressources financières car son budget est limité par les revenus qu’il perçoit. Il ne peut donc pas acheter tout ce qu’il désire et doit faire des choix.

II. Les acteurs économiques et leurs opérations économiques principales

L’activité économique est organisée autour des opérations réalisées par différents types d’acteurs : les agents économiques.

Un agent économique est un individu ou une catégorie d’individus prenant des décisions d’ordre économique. On peut identifier ces agents par leur fonction économique principale.

A. Les ménages

Un ménage est un individu ou un groupe d’individus vivant habituellement dans un même logement, qu’il y ait entre eux un lien de parenté ou non.

*   La principale utilisation que font les ménages de leur revenu disponible est la consommation (pour environ 85 %).

*   Le reste est épargné.

La consommation réside dans l’achat de biens et des services pour satisfaire ses besoins.

L’épargne consiste à mettre de côté une partie de son revenu, qui n’est ainsi pas consommée immédiatement, mais disponible pour une utilisation future.

B. Les entreprises

Une entreprise est une unité de production qui vend ses produits sur un marché dans le but de réaliser un profit.

*   L’entreprise a pour fonction économique principale de produire des biens et/ou des services marchands, c’est-à-dire vendus sur le marché à un prix résultant de la rencontre entre l’offre et la demande.

*   Elle effectue également des opérations d’investissement dans son outil de production (machines, véhicules de transport, etc.). L’investissement réside ainsi dans l’acquisition de biens durables destinés à produire d’autres biens et services.

C. Les banques              

Une banque est une institution financière qui reçoit des ressources sous forme de dépôts et d’épargne. Elle réemploie les sommes déposées par ses clients en distribuant des crédits.

*   La fonction principale d’une banque est d’assurer le financement de l’économie en accordant des crédits aux agents ayant des besoins de financement (les emprunteurs). Il s’agit d’une opération de production marchande.

*   La banque a également pour mission de mettre à la disposition de ses clients des instruments de paiement (chéquier, carte bleue) afin qu’ils puissent réaliser des échanges pour satisfaire leurs besoins.

D. Les administrations publiques

Les administrations publiques sont des organes dont dispose le pouvoir politique pour répondre aux besoins d’intérêt général de la population (ordre public, services publics, etc.). Elles comprennent l’État, les collectivités locales (communes, départements, régions) et les établissements publics (lycées, hôpitaux, etc.).

*   La fonction économique principale des administrations est la production de services non marchands, c’est-à-dire proposés gratuitement ou à un prix inférieur à leur coût de production (ex. : les services de police, de soins à l’hôpital, d’éducation dans les établissements publics, etc.). Elle se distingue de la production marchande des entreprises qui a pour but de dégager un bénéfice.

E. Les associations à but non lucratif

Une association à but non lucratif est un regroupement d’au moins deux personnes qui décident de mettre en commun des moyens afin d’exercer une activité dont le but n’est pas leur enrichissement personnel (ex. : une association sportive, culturelle, sociale – lutte contre la faim, le sida, etc. –, d’étudiants).

*   La fonction économique principale d’une association à but non lucratif est ainsi la réalisation d’une production non marchande.

 

Télécharge le cours de principes fondamentaux de l'économie et de la gestion (PFEG)  en contactant l’équipe de www.SuperProfesseur.com .

Ou par mail : contact@superprofesseur.com

Toute l’équipe de www.SupepProfesseur.com reste à ta disposition 24h/24h et 7j/7j !