Thème II. Comment se crée et se répartit la richesse ?

Chapitre 6. La répartition de la richesse

Cours d’Economie (STMG, Ecole de Commerce et de Management, Master, chef d’Entreprise, Entrepreneur, gestion des administrations, gestion des associations, Formation professionnelle...) avec www.SuperProfesseur.com et l’application mobile de Super Professeur :mobile.superprofesseur.com © Ronald Tintin, Ronning Against Cancer

Plan  du cours

*   I. Quelle est l’origine du revenu primaire des ménages ?

*   II. Comment la valeur ajoutée est-elle partagée ?

*   III. À quoi servent les revenus de transfert ?

*   IV. Qu’est-ce que le revenu disponible ?

 

I. Quelle est l’origine du revenu primaire des ménages ?


Le revenu primaire, c’est l’ensemble des revenus dont les ménages bénéficient en contrepartie de leur participation directe (revenu d’activité) ou indirecte (revenus du capital et de la propriété) à la production de richesse.

Selon leur contribution à l’activité productive, les ménages peuvent recevoir plusieurs types de revenus primaires :

*   Le revenu du travail 

En contrepartie de leur travail, les salariés perçoivent un salaire.

Revenu du travail = salaire


*   Le revenu mixte

L’entrepreneur individuel, comme la plupart des travailleurs indépendants non salariés (médecins, commerçants, professions libérales, artisans, agriculteurs, etc.) perçoit un revenu qualifié de « mixte ».

Le revenu mixte représente à la fois la rémunération du travail fourni et du capital investi dans l’entreprise (par exemple, le matériel informatique, l’outillage, les locaux).

Ce revenu prend le nom de bénéfice, honoraires, etc.

Revenu mixte = revenu du travail + revenu du capital


*   Les revenus du capital et de la propriété

Les revenus du capital et de la propriété sont constitués :

1. Des intérêts perçus grâce aux placements effectués dans les banques ou à la Caisse d'épargne.

2. Des loyers perçus du fait de la mise en location d’immeubles ou de terrains.

3. Des dividendes perçus par les actionnaires qui détiennent des actions d’entreprises

Revenu du capital et de la propriété = intérêts + loyers + dividendes


II. Comment la valeur ajoutée est-elle partagée ?

A. La répartition de la valeur ajoutée

La valeur ajoutée est répartie au niveau de l’entreprise entre les différents acteurs économiques qui ont contribué à la production :

*   les salariés reçoivent un salaire en contrepartie de leur travail ;

*   l’État collecte des impôts, des taxes, des charges sociales (cotisations sociales) ;

*   les banques qui ont prêté des capitaux perçoivent des intérêts des emprunts ;

*   l’entreprise conserve l’excédent pour verser des dividendes aux actionnaires, constituer une réserve et s’autofinancer.

B. Les enjeux de la répartition de la valeur ajoutée


*   Un partage favorable aux salariés engendre un accroissement de la demande, donc de la consommation. Cela stimule l’offre des entreprises et donc l’emploi. Mais il pénalise l’investissementce qui peut, à terme, nuire à la pérennité de l’entreprise. Par ailleurs, si les actionnaires perçoivent moins de dividendes, ils chercheront à revendre leurs actions et l’entreprise aura des difficultés pour attirer des actionnaires.

 

*   Inversement, un partage de la valeur ajoutée en faveur de l’entreprise peut entraîner une diminution de la consommationet avoir des répercussions négatives sur le chiffre d’affaires des entreprises. Il sera plus facile pour l’entreprise d’investir, mais la demande n’augmentera pas.

 

III. À quoi servent les revenus de transfert ?

A. La diversité des revenus de transfert

La redistribution est l’ensemble des opérations effectuées par l’État qui visent à modifier la répartition primaire des revenus par des prélèvements obligatoires effectués sur les agents sous forme d’impôts et de cotisations sociales et par le versement à d’autres (ou aux mêmes) de revenus de transferts.

Les revenus de transfert sont des revenus versés aux ménages en fonction de critères sociaux (niveau de revenu, état de santé, charges de famille, inactivité, chômage, etc.).

La redistribution a pour but de réduire les inégalités en poursuivant deux objectifs :

*   un objectif économique, car elle influence la consommation et donc agit sur la demande ;

*   un objectif social, car elle assure ainsi le principe de solidarité (assistance aux plus démunis) et d’assurance (cotisations sociales pour se protéger de certains risques comme le chômage, la maladie, etc.)

B. Le poids des revenus de transfert dans le PIB

Les prestations sociales représentent un poids considérable dans le PIB : elles sont passées de 12 % du PIB en 1949 à 30 % environ aujourd’hui.

IV. Qu’est-ce que le revenu disponible ?

Le revenu disponible est la part du revenu qui reste à la disposition des ménages :

*   après paiement des impôts, des taxes et des cotisations sociales  (prélèvements obligatoires),

*   et après perception des prestations sociales.

Le revenu disponible désigne donc le revenu destiné à la consommation et à l'épargne que les ménages peuvent utiliser comme ils le souhaitent.

Revenu disponible = revenu primaire – prélèvements obligatoires + prestations sociales

 

Télécharge le cours d’Economie en contactant l’équipe de www.SuperProfesseur.com .

Ou par mail : contact@superprofesseur.com

Toute l’équipe de www.SupepProfesseur.com reste à ta disposition 24h/24h et 7j/7j !