Thème 11. Pourquoi mettre  en œuvre une croissance soutenable ?

Chapitre 25.Les déséquilibres actuels de la croissance

Cours d’Economie (STMG, Ecole de Commerce et de Management, Master, chef d’Entreprise, Entrepreneur, gestion des administrations, gestion des associations, Formation professionnelle...) avec www.SuperProfesseur.com et l’application mobile de Super Professeur : mobile.superprofesseur.com  © Ronald Tintin, Ronning Against Cancer

 



Plan  du cours

*   I.  La croissance est-elle synonyme de développement ?

*   II. La croissance mondiale est-elle homogène ?

*   III. Quelles sont les limites du modèle de croissance ?

 

I. La croissance est-elle synonyme de développement ?

La croissance se mesure par le taux d’évolution du PIB, qui est la richesse créée dans un pays sur un an.

La croissance est donc un indicateur quantitatif et monétaire, alors que le développementest une notion plus large et complexe de nature qualitative.

Le développement est un processus d’amélioration de la situation économique et sociale d’un pays qui permet d’améliorer le bien-être de l’ensemble de la population. Le développement s’appuie sur des changements techniques, culturels, sociaux et institutionnels.

Cependant, la croissance permet le développement car elle favorise l’augmentation des richesses, la réduction de la pauvreté et l’augmentation du niveau de revenu par habitant.

Toutefois, le développement n’est réalisable qu’avec l’action de l’État, seul capable de construire des infrastructures (école, pont, routes…), d’établir des règles stables pour les échanges (lois) et d réduire les inégalités (redistribution).

II. La croissance mondiale est-elle homogène ?

La croissance est inégale dans le monde ; elle varie dans le temps et dans l’espace. On distingue :

*  les pays développés : pays se caractérisant par un fort PIB par habitant et un faible taux de croissance (France, États-Unis ou Japon) ;

*   les PMA (pays les moins avancés) : pays les plus défavorisés se caractérisant par un faible niveau de revenu par habitant et des taux de croissance instables ;

*   les pays émergents : pays à forte croissance intégrés dans le commerce mondial (Brésil, nombreux pays asiatiques, Chine, Inde…).

III. Quelles sont les limites du modèle de croissance ?

A. La croissance ne supprime pas les inégalités sociales

Il y a de très fortes inégalités dans le monde, des inégalités entre pays et des inégalités à l’intérieur d’un pays : 20 % de la population mondiale concentrent plus de 80 % des richesses mondiales. Ces disparités de revenu ne s’atténuent pas automatiquement du fait de la croissance.

B. La croissance entraîne une pression sur les ressources

La croissance actuelle n’est pas soutenable car les ressources naturelles sont limitées et ont tendance à s’épuiser. De plus, les activités économiques provoquent des dégâts environnementaux (pollution, déchets). Du fait de leur forte croissance, les pays émergents renforcent la pression sur l’environnement déjà exercée par les pays développés. Les ressources deviennent l’objet d’enjeux stratégiques.

C. La croissance est influencée par la démographie

L’évolution de la démographie a un impact sur la croissance. L’accroissement de la population des pays émergents semble être un atout alors qu’elle constitue un frein pour les PMA. En outre, le vieillissement de la population des pays développés est un obstacle à leur croissance.

 

Télécharge le cours d’Economie en contactant l’équipe de www.SuperProfesseur.com .

Ou par mail : contact@superprofesseur.com

Toute l’équipe de www.SuperProfesseur.com reste à ta disposition 24h/24h et 7j/7j !