Thème 5 - Les marchés des biens et services sont-ils concurrentiels?

 

Chapitre 12. Les moyens de réduire l’intensité concurrentielle

 

Cours d’Economie  (STMG, Ecole de Commerce et de Management, Master, chef d’Entreprise, Entrepreneur, gestion des administrations, gestion des associations, Formation professionnelle...) avec www.SuperProfesseur.com et l’application mobile de Super Professeur :mobile.superprofesseur.com © Ronald Tintin, Ronning Against Cancer

Plan  du cours

*   I. Comment sont fixés les prix sur un marché parfaitement concurrentiel ?

*   II. Comment l’intensité concurrentielle peut-elle être réduite ?

*   III. Une entreprise peut-elle échapper à la concurrence ?

I. Comment sont fixés les prix sur un marché parfaitement concurrentiel ?

Sur un marché concurrentiel, le prix de vente se forme par ajustement des comportements des agents économiques.

*   D’un côté, l’offre augmente lorsque le prix augmente, les offreurs sont incités à produire davantage pour réaliser plus de profit et de l’autre, la demande diminue.

*   À l’inverse, lorsque le prix diminue, l’offre diminue également, mais la demande augmente.

*   Le point de rencontre de l’offre et de la demande s’appelle le prix d’équilibre. À ce prix d’équilibre, toutes les quantités offertes sont vendues et toutes les quantités demandées sont achetées.

Sur un marché concurrentiel, un agent économique, à lui seul, ne peut pas avoir d’influence sur le prix. Un offreur ne peut pas vendre à un prix de vente supérieur au prix d’équilibre, car il n’aurait aucun acheteur. Il ne peut pas non plus vendre à un prix de vente inférieur au prix d’équilibre, car il n’attirerait pas plus d’acheteurs : en effet, tous les offreurs baisseraient leur prix, et verraient leur profit baisser en même temps.

Le profit des offreurs est donc limité par ce système d’ajustement, dans la mesure où les conditions du marché concurrentiel sont respectées, en particulier l’atomicité (nombreux offreurs et demandeurs). La loi de l’offre et de la demande permet la fixation d’un prix unique pour tous les échanges et limite ce prix. Il évite les surplus et pénuries en égalisant l’offre et la demande, et il empêche qu’un seul agent économique n’impose son prix.

II. Comment l’intensité concurrentielle peut-elle être réduite ?

A. L’oligopole

Un oligopole est un marché comprenant très peu d’offreurs et de nombreux demandeurs.

Les oligopoles sont très nombreux : la grande distribution alimentaire, les chaussures de sports, les sodas, le transport aérien, etc.

Les entreprises ont deux stratégies possibles :

*   Elles peuvent mener entre elles une guerre des prix, pour conquérir le plus d’acheteurs possible,

*   ou bien s’entendre, pour éviter une concurrence par les prix qui limite leur profit.

L’oligopole est une situation particulièrement instable.

B. Les stratégies d’entente

Les ententes sont des accords, formalisés ou non entre plusieurs entreprises, en vue de se partager le marché et de maintenir un niveau de prix élevé. Elles ont pour conséquence de fausser la concurrence, et d’être ainsi préjudiciables aux consommateurs. Elles sont donc interdites.

Les ententes qui restreignent la concurrence sont sanctionnées par l’Autorité de la concurrence et par la Commission européenne.

Cependant, les ententes qui ne restreignent pas la concurrence sont autorisées, car elles peuvent être favorables au progrès (par exemple, la coopération de plusieurs entreprises pour mener des recherches ou acheter un matériel en commun…).

III. Une entreprise peut-elle échapper à la concurrence ?

A. Le monopole

Historiquement, de nombreuses activités étaient des monopoles : la distribution d’électricité, le courrier, le transport aérien intérieur, la distribution de gaz, la production de cigarettes…

Un monopole est une situation de marché présentant un seul offreur face à de nombreux demandeurs.

Le monopole existe quand il y a une barrière à l’entrée du marché qui peut être légale, due à des coûts d’entrée importants, à une avance technologique ou au contrôle d’une ressource rare.

Le monopole donne un pouvoir de marché à l’unique offreur qui fixe son prix de vente. L’offreur peut négliger la qualité et l’innovation, ce qui peut être préjudiciable aux acheteurs.

L’État favorise l’ouverture du marché à la concurrence. L’entrée de nouveaux offreurs face à l’entreprise en situation de monopole va permettre de stimuler les offreurs qui, pour conquérir ou garder des clients, vont proposer des offres intéressantes et faire baisser les prix.

B. La concurrence monopolistique

Une entreprise tente d’obtenir les avantages du monopole en se différenciant de ses concurrents. Elle peut se différencier en lançant régulièrement des innovations, en proposant des produits de meilleure qualité, ou grâce à une image de marque prestigieuse. Lorsqu’une entreprise commercialise un produit ou un service perçu comme unique, elle est seule sur le marché. Pendant un certain temps, elle détient un monopole, et donc, un pouvoir de marché.

Cette stratégie permet à l’entreprise d’échapper à la fixation du prix par la loi de l’offre et de la demande et ainsi de réaliser des profits importants. Cette situation étant temporaire, il faut sans cesse effectuer des investissements de recherche et de communication pour toujours pouvoir se différencier.

Cette concurrence monopolistique favorise l’innovation, mais favorise aussi des prix élevés.


Télécharge le cours d’Economie en contactant l’équipe de www.SuperProfesseur.com .

Ou par mail : contact@superprofesseur.com

Toute l’équipe de www.SupepProfesseur.com reste à ta disposition 24h/24h et 7j/7j !